Choisir un site local

AustraliaAustralie

AustriaAutriche

BelgiumBelgique

FR , EN , NL

BrazilBrésil

CanadaCanada

EN, FR

ChinaChine

Czech RepublicRépublique tchèque

FranceFrance

GermanyAllemagne

HungaryHongrie

JapanJapon

South KoreaKorea

MexicoMexique

ItalyItalie

NorwayNorvège

PolandPologne

PortugalPortugal

RussiaRussie

SpainEspagne

SwedenSuède

SwitzerlandSuisse

FR , DE

ThailandThaïlande

TurkeyTurquie

United KingdomUK

UkraineUkraine

United Arab EmiratesUAE

United StatesUSA

WhertecWhertec USA

Whertec EuropeWhertec Europe

United KingdomMonitor Coatings

Trio OilTec ServicesTrio OilTec Services

Furnace Mineral ProductsFurnace Mineral Products

Professional distributionProfessional distribution

Castolin Eutectic dans la sculpture avant-gardiste

Tags: Divers

Marc Morvan est un sculpteur français réputé, qui utilise pour ces ouvres monumentales en métal des postes de soudage et consommables de Castolin Eutectic. Avant-gardistes, ses sculptures illustrent des dragons en acier, des béliers de fer, le Monstre de Loch Ness, des moutons géants, des crabs et araignées hybrides.

Client fidèle Castolin depuis plusieurs années, Marc Morvan se serre d’un poste MIG Pulsé 5001DP, d’un poste de soudage CastoTIG 3002, deux PowerMax, une  torche W150 et constamment du fil fourré EnDOTec.

Pour une de ses plus récentes ouvres, baptisée « Mémoires des esclavages » et inaugurée à Brest en mai 2015, Marc Morvan a soudé avec l’équipement 5001DP au fil fourré EnDOTec 266. Cette sculpture en acier de dix mètres de haut est placée dans le port de Brest, le long d'une promenade, au bord de la rade et a attiré l’attention de la presse élitiste, incluant le journal « Le Figaro ».

«Je me suis battu pendant des années pour que cette sculpture voit le jour, ça été la galère pour trouver un lieu où l'installer, à l'époque, l'esclavage, c'était tabou», a expliqué Max Relouzat, un descendant d'esclaves martiniquais, qui a imaginé le concept de cette l’œuvre depuis 1998. Les deux masques regardent l'un le continent européen, le second les quatre autres continents. Ils représentent l'universalité des mémoires de l'esclavage, selon lui.

Le sculpteur Marc Morvan a investi 2000 heures de travail pour façonner "Mémoires" et pour lui « descendant de planteurs, c'est symbolique, cette œuvre contre tous les esclavages, c'est aussi un hommage à Nelson Mandela». 55.000 euros ont été récolté lors d'une sponsorisation publique pour la réalisation de cette œuvre gigantesque d'un coût total de 88.000 euros.

Tags: 
Divers